On dirait Berlin

 

Pour que quelqu'un entende.

On dirait Berlin s'ouvre et se ferme dans le silence. Entre ces deux moments, sur fond de rideaux entrebâillés, une silhouette féminine apparaît furtivement, vient rompre le silence. Témoignage d'une écoute inquiète, le poème dit en arabe, qui se mêle à l'alarme puis remplace la sirène, saisit le spectateur de la vidéo et lui fait entendre, avec des oreilles neuves, un bruit trop familier pour avertir encore.

 

" On dirait Berlin ", vidéo, HD, 4min 42sec, 16:9, Paris/Beyrouth, France/Liban, 2012

Vue de l'exposition "Exposure 2013". Beirut Art Center, Beyrouth, Liban, Octobre 2013.

Texte d'Anais Farine. Photographie de Beirut Art Center